Mon quotidien de célibataire

Un week-end Netflix perturbé

Après avoir tracé un trait sur le tatoué, je ne me suis pas sentie au meilleur de ma forme. Une déception et une petite déprime passagère ont vu le jour. Je ne cesse de penser à lui. Je cherche à comprendre les enchaînements d’événements qui a eu lieu entre nous. Le coup est dure à encaisser. La première semaine sans lui passe. Néanmoins le premier vendredi soir – sans lui – voit le jour. Mon programme est choisi et réfléchi depuis plusieurs jours. Détente, Netflix et chocolat doivent me tenir compagnie durant ce week-end rempli de grisaille. Je pense que rien ne pourra me détourner de mon planning « spécial séries » en tout genre. Mais alors que le week-end commence, mon programme est perturbé par des retrouvailles auquel je ne m’attendais pas.

Vingt-heure – un vendredi soir pluvieux – je commence à préparer ma soirée. Sans maquillage et affublée de mon pyjama le plus confortable – mais le moins sexy – je sors mon plaid d’amour pour me réchauffer. Je charge les épisodes que j’envisage de regarder durant la soirée. Je dois me faire le repas, mais ma flemme ne m’aide pas à me motiver. Lorsque la sonnerie de mon portable se fait entendre. J’hésite un instant avant d’y jeter un œil, je ne veux pas être dérangé durant cette soirée que j’ai tant attendue durant la semaine. La curiosité est pourtant l’un de mes traits de caractère. La tentation est trop grande, je regarde donc le message qui m’y attend.

La surprise est grande lorsque je découvre l’identité du destinataire. Ce message – qui cherche a obtenir des nouvelles de moi – vient du Gamer. Il faut savoir que cet homme et moi n’avons jamais vraiment cessé d’être en contact. Parfois c’est lui qui prend des nouvelles, parfois c’est moi. Je m’aperçois pourtant que cela fait un petit moment que je n’en avais pas eu de sa part. Comme mon habitude, je lui raconte mon dernier déboire relationnel avec le tatoué. Comme à son habitude, il prend le temps de m’écouter, de me conseiller, de me soutenir et de me consoler. Puis il me demande ce que j’envisage de faire durant le week-end. Je lui parle donc des séries, de mon plaid et de la détente que j’ai tant besoin – mais aussi, de ma flemme qui ne me motive pas à me faire à manger. Après l’envoi de mon message, je n’obtiens pas de réponse. Je suis un peu étonnée, car cela n’est pas dans les habitudes du Gamer. Cependant, je ne m’arrête pas à cela. Je décide de continuer mon programme comme je l’ai envisagé et démarre donc mon marathon série avec le premier épisode d’une nouvelle série. (NDLR : La série en question est « Seven seconds ». Elle est riche en émotions et je la recommande !)

b27edd4270da4be1d91694944d4b4602

Alors que l’épisode est démarré depuis trente minutes, un coup de sonnette retentit. Lorsque j’ouvre la porte, je découvre le Gamer – sourire aux lèvres et pizza à emporter dans les mains. Il entre et me fait savoir être prêt pour le marathon série. Je me sens stupide et mal à l’aise, je suis sans maquillage et vêtue d’un pyjama ridicule devant lui. Toutefois, cela n’arrête pas le Gamer qui me tend une pizza quatre fromages. « Sans chèvre » me précise-t-il ! Après plusieurs mois, il s’est souvenu que je n’aimais pas cela, ce détail me plaît. Il me dit que je suis jolie – même si je suis pas sur mon 31 – et qu’il est heureux de me voir. Sans le savoir, sa surprise et sa venu me touche au plus profond de mon être.

bdb94502be4cf35a9f81eb7ca70b5a06

Nous nous sommes donc installé pour une soirée : séries et pizza. « Rires », « taquineries » et « agréable moment » sont les mots qui définissent le mieux cette soirée. Puis les heures se sont vite écoulés et nous nous sommes endormis tout naturellement dans les bras l’un de l’autre devant les séries programmées. Pas de bisous & pas de sexe, que de la tendresse avant de m’endormir ! Le lendemain, je l’ai entendu se lever tout doucement, j’ai ouvert un œil et il m’a dit être déçu de m’avoir réveillé parce qu’il voulait me réveiller avec une tasse de café. Il est attentionné et gentil, cela me touche. Pourtant – alors qu’il y a encore quelques mois, j’aurais rêvé que le Gamer s’attache à moi – je m’aperçois que je n’éprouve plus rien pour lui à part de l’amitié. Il revient avec le café et je lui demande pourquoi il est là, ce qu’il l’a poussé à être à mes côtés durant cette soirée, cette nuit (sans sexe) et ce matin. Il me répond qu’il a fait l’idiot dans le passé, mais qu’il tient à moi. Je me dis qu’il vaut mieux que je sois honnête. Je lui répond que je n’éprouve plus ce que j’éprouvais pour lui dans le passé, qu’il est maintenant pour moi qu’un ami à qui je tiens beaucoup. (Plus familièrement : Gamer, tu es tombé dans la friendzone ! )

Il est déçu, me dit qu’il reste tout de même mon ami, que si un jour j’ai besoin d’une oreille attentive il sera toujours là et que si un jour j’ai besoin de lui (même sexuellement) il est prêt à m’aider.

Un trait d’humour qui conclut parfaitement nos retrouvailles.

e7b1e6fcf8b51446fae7ace9eba896be

Publicités

6 réflexions au sujet de “Un week-end Netflix perturbé”

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s