Et ce n'est pas fini

Mmmhh que c’est bon !

Rien de plus beau qu’une personne avec un cœur, qui vous sourit avec sincérité, vous complimente sans jalousie, vous écoute avec empathie, vous admire sans être envieux, vous conseille sans vous juger et vous aimes pour ce que vous êtes.

Avec un titre comme ça, vous vous attendez peut-être à ce que je vous parle de nourriture ou de sexe. Toutefois, ce n’est pas le sujet que je vais évoquer dans cet article. Lire la suite « Mmmhh que c’est bon ! »

Publicités
Et ce n'est pas fini

J’avance à mon rythme !

Ne compare pas ta progression avec les autres. Nous avons tous besoin de notre propre rythme pour parcourir notre propre distance.

Je vous ai parlé de mon premier mois de relation avec Monsieur Simplicité. Puis – si vous me suivez – vous savez que durant le second mois, je me suis méfié de ma dépendance affective. Que s’est-il donc passé durant le troisième mois avec Monsieur Simplicité ? Lire la suite « J’avance à mon rythme ! »

Et ce n'est pas fini

Suivre ses envies

Tant que vous n’êtes pas satisfait de qui vous êtes, vous ne serez jamais satisfait de ce que vous avez.

Deuxième mois de relation avec Monsieur Simplicité et un travail sur moi avec mon psy, où en suis-je dorénavant ? Lire la suite « Suivre ses envies »

Et ce n'est pas fini

Moi, Lui & La relation

Je ne suis pas dans ce monde pour vivre à la hauteur de vos attentes et vous n’êtes pas dans ce monde pour vivre à la hauteur des miennes.
Bruce Lee

Si vous me suivez, vous n’êtes pas sans savoir que je fréquente Monsieur Simplicité. Je vis une relation sans étiquette où je me méfie de ma dépendance affective.

Lire la suite « Moi, Lui & La relation »

Et ce n'est pas fini

Un ami blessé par ma faute… ou par la faute des sentiments !

Lorsque je me retourne sur ma vie, je vois la douleur, les erreurs et les coups au cœur.
Lorsque je regarde dans le miroir, je vois la force, les apprentissages et la fierté.

J’ai beaucoup de mal actuellement à écrire avec assiduité. J’y pense chaque jour, mais lorsqu’il est le moment de taper sur les touches de mon ordinateur, c’est un peu comme si mon cerveau se verrouillait et préférait s’enfuir dans le monde de Netflix. Toutefois, je sais qu’il faut que j’écrive pour mettre mes idées, mes histoires et mes souvenirs aux clairs. Même si mon ventre se tord à l’idée de repenser à toutes ses histoires, il faut que mes souvenirs se fixe sur cette page blanche pour y mettre un terme définitivement.
Lire la suite « Un ami blessé par ma faute… ou par la faute des sentiments ! »